Créer son carnet d’adresses : réseaux professionnels virtuels

Pour communiquer autour de votre sujet de thèse et pour améliorer votre visibilité sur le marché du travail, il est conseillé d’utiliser les réseaux sociaux. On appelle cela l’identité numérique. En effet, de nombreux recruteurs-euses utilisent ces outils et l’information circule particulièrement bien via ces réseaux.

Les plus connus sont :

  • LinkedIn® (mondial),
  • Viadeo® (France),
  • 6nergies®
  • Ziki®.

Le mot d’ordre : être simple, précis, et actualisé pour être visible sur le Net.

Vous pouvez très facilement vous inscrire et la plupart sont gratuits. Veillez à l’utiliser comme un outil professionnel : faites attention à la photo et aux détails communiqués (adresse e-mail, téléphone, âge, situation personnelle).

Il faut toujours se protéger lorsque l’on utilise ces sites. Dans les paramètres, vous pouvez aisément gérer les options de confidentialité. À vous de les définir. Ensuite, il faut chercher des contacts parmi vos proches mais aussi vos collègues et les spécialistes de votre discipline. De plus, vous pouvez faire des recherches via les universités que vous avez fréquentées ou les entreprises pour retrouver des contacts.

L’avantage pour les doctorants-es est de pouvoir rejoindre des communautés proches de ses intérêts (sujet de thèse et autres). En outre, ils permettent d’élargir efficacement le portefeuille de contacts. Il est donc conseillé de rechercher les « clubs » ou « groupes » qui pourraient être pertinents1 Sur Viadeo®, on les appelle des « hubs ». Ils permettent d’échanger des informations et de démontrer son expertise dans ses domaines de compétences.. Certains sites comme Xing® ou 6nergies®, organisent des rencontres et cela peut constituer un grand avantage pour prendre contact avec des personnes susceptibles de s’intéresser à votre thèse.

Vous pouvez également utiliser la base de données du site de l’Association Bernard Gregory2 www.intelliagence.fr : « La référence internationale pour l’information, l’accompagnement et l’emploi des docteurs. » Même s’il est axé sur les sciences dures, il peut vous donner des idées. qui propose de nombreuses offres d’emploi aux thésards-es.

Références   [ + ]

1. Sur Viadeo®, on les appelle des « hubs ». Ils permettent d’échanger des informations et de démontrer son expertise dans ses domaines de compétences.
2. www.intelliagence.fr : « La référence internationale pour l’information, l’accompagnement et l’emploi des docteurs. » Même s’il est axé sur les sciences dures, il peut vous donner des idées.
POUR CITER CET ARTICLE :

Pascaline Lorentz. (01/05/2014). « Créer son carnet d’adresses : réseaux professionnels virtuels ». Le Guide du Doctorat en SHS. Strasbourg : Doxtra. Consulté le 14/12/2018 : http://guide.doxtra.org/apres-la-these/creer-son-carnet-dadresses-reseaux-professionnels-virtuels/

2 Responses

  1. Julien Hering dit :

    Je vous conseil de démarrer le plus tôt possible votre réseau virtuel car cela prend du temps à le construire. Il ne faut pas se mettre à réseauter (virtuellement ou non) seulement parce que vous chercher un emploi. La démarche réseau n’est pas fait pour fonctionner dans une direction. Ce que je dis toujours aux doctorants et docteurs durant mes formations est qu’il faut donner pour construire un réseau avant de recevoir (informations, connaissances, soutiens, …) même si cela est en ligne. Un profile sur un réseau social professionnel n’est pas un copier/collé d’un CV. Il existe de nombreux réseaux sociaux pro généralistes (LinkedIn, Viadeo, Shapr, Kareo, Reachable…) et d’autres spécifiques à des secteurs (recherche académiques, R&D, finance, économie, …). Il faut surtout réfléchir à son projet et ses objectifs afin d’orienter la construction de son réseau sans oublier deux règles : les liens les plus intéressants ne sont pas les forts mais les faibles et en 4 niveaux de contacts vous pouvez atteindre qui vous voulez ! Bon réseautage 🙂

  2. Christophe dit :

    Merci pour ces conseils Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *