Diplômes de la formation continue

Que faire après l’obtention du doctorat ? Le-la jeune docteur-e est censé-ée avoir atteint un seuil de compétences pendant ces années de formation qui le démarquent comme expert dans son domaine. Une formation en sus du grade de docteur-e s’avère dès lors inutile.

Cependant, pour accroître l’employabilité du-de la docteur-e, le diplôme à double compétences apparaît comme un atout de poids notamment dans les secteurs « porteurs » tels que le management, la communication, la finance…

Vous sentez le besoin d’élargir vos compétences en vue des attentes du marché ? Vous avez vraiment envie de faire quelque chose d’un peu différent que la recherche, sans pour autant renier votre précieux savoir-faire de chercheur-e ? Renseignez-vous sur les DU ou masters professionnalisants (certains de la formation continue) ! Un nombre croissant de formations est proposé au public doctorant.

L’École de Management de Strasbourg de l’UDS propose entre autres un Master « Ingénierie de Projets Innovants ». Initialement créé pour les jeunes docteurs-es de l’ex-ULP, cette formation est ouverte à tout-e candidat-e jeune docteur-e qui souhaite endosser un profil « entrepreneur-e ». L’admission se fait sur dossier et entretien.

Ce qui ne vous empêche pas non plus d’opter pour d’autres formations hors « marché » (économie sociale et solidaire, économie mixte…). La palette de secteurs d’activités est vaste !

POUR CITER CET ARTICLE :

Constanze Armbrecht. (01/05/2014). « Diplômes de la formation continue ». Le Guide du Doctorat en SHS. Strasbourg : Doxtra. Consulté le 19/10/2018 : http://guide.doxtra.org/apres-la-these/diplomes-de-la-formation-continue/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *