Cotutelle de thèse

Principes de la cotutelle

La cotutelle internationale de thèse (couramment appelée « cotutelle ») désigne la direction conjointe d’une thèse de doctorat par un-e directeur-rice d’une université française et un-e directeur-rice d’une université étrangère.

Le-la doctorant-e souhaitant travailler dans le cadre d’une cotutelle doit pour cela signer ce qu’on appelle une convention de cotutelle avec les deux universités. Dans cette convention, il-elle s’engage à mener ses recherches dans l’un et l’autre pays et à participer aux activités scientifiques des deux laboratoires de recherche (ou équipes d’accueil). Il-elle écrit sa thèse dans l’une des deux langues (choix qu’il est préférable de fixer dans la convention), et s’engage à en fournir un résumé substantiel dans l’autre langue. À l’issue de la thèse, il-elle est titulaire du diplôme de doctorat de chacune des deux universités.

Mener ses travaux de doctorat dans le cadre d’une cotutelle internationale de thèse vous rend a priori éligible pour l’admission au Collège Doctoral Européen. Pour en savoir plus à ce sujet, lire le chapitre correspondant dans le guide et aller sur le site du CDE :
cde.unistra.fr

Les atouts scientifiques de la cotutelle internationale

  • Pour les sujets de recherche qui se prêtent à une approche comparative, elle permet d’institutionnaliser l’ancrage binational ou international de travaux de recherche.
  • S’intégrer de plein droit dans une équipe de recherche d’un autre pays et de profiter des infrastructures des deux universités.
  • Il peut s’avérer extrêmement enrichissant de profiter des critiques et suggestions de deux directeurs-rices.
  • Surmonter des difficultés tenant à la reconnaissance de qualifications obtenues à l’étranger et de valoriser son parcours international.

Les difficultés à connaître

  • Le choix du-de la directeur-rice de l’université étrangère. Il est conseillé de s’assurer que les deux directeurs-rices s’entendent sur le plan scientifique et, du moins dans une certaine mesure, sur le plan personnel.
  • La signature de la convention : une fois obtenu l’accord de principe des trois acteurs-rices principaux-ales – le-la doctorant-e et les deux directeurs-rices –, il reste à officialiser les choses au moyen de la convention.
  • Ce document est un contrat cosigné par les trois parties, et doit être rédigé dans les deux langues : une version du contrat en langue française et une autre dans la langue du pays concerné. La traduction des conventions de cotutelle retombe malheureusement souvent sur les épaules du-de la doctorant-e, qui gagne beaucoup à se procurer le cas échant (ex. auprès du bureau de la formation doctorale, ou dans un réseau de jeunes chercheurs-es) un modèle de convention et de sa traduction1 Des modèles de conventions, à adapter, sont disponibles en français, anglais, allemand, italien et espagnol sur le site de l’Université de Strasbourg à la page : www.unistra.fr/index.php?id=20076#c90575.
  • Le contenu de la convention doit être clair pour les trois parties et y fixer autant d’informations que possible sur la réalisation concrète de la thèse et de la soutenance : droits dont jouit le-la doctorant-e dans les deux universités, temps passé en moyenne dans chacune des universités, la langue de rédaction de la thèse, le lieu (pays) de la soutenance, la constitution du jury, etc.

L’association GIRAF-IFFD, une association franco-allemande de jeunes chercheurs-es travaillant sur la France et sur l’Allemagne, a constitué récemment un dossier spécial sur le sujet – il faut l’avouer très technique – de la cotutelle internationale. Voir pour cela sur leur site à l’adresse :

www.giraf-iffd.ways.org/fr/cotutelle

À qui s’adresser pour une cotutelle impliquant l’UDS ?

Faute d’interlocuteur-rice privilégié-ée pour les cotutelles à l’UDS adressez-vous d’abord à votre directeur-rice de recherche et, le cas échéant, au-à la directeur-rice de recherche potentiel-elle de l’université étrangère, et surtout vos « interlocutrices » de la formation doctorale de l’UDS, comme on peut lire à la page :

www.unistra.fr/index.php?id=20069

Références   [ + ]

1. Des modèles de conventions, à adapter, sont disponibles en français, anglais, allemand, italien et espagnol sur le site de l’Université de Strasbourg à la page : www.unistra.fr/index.php?id=20076#c90575
POUR CITER CET ARTICLE :

Anne-Laure Briatte-Peters et Olga Turcan. (01/05/2014). « Cotutelle de thèse ». Le Guide du Doctorat en SHS. Strasbourg : Doxtra. Consulté le 14/12/2018 : http://guide.doxtra.org/avant-la-these/cotutelle-de-these/

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *