La convention CIFRE

Le dispositif CIFRE est géré par l’Agence Nationale Recherche et Technologie (ANRT) et financé par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. CIFRE signifie Convention Industrielle de Formation par la Recherche.

www.anrt.asso.fr

Les principes d’une CIFRE

La convention réunit ainsi soit une entreprise, soit une association, soit une collectivité, un-e doctorant-e et un laboratoire de recherche (au sein duquel évolue le-la directeur-rice de thèse).

La structure d’accueil emploie le-la doctorant-e. Elle lui confie une mission en lien avec son sujet de recherche et lui verse un salaire dont le montant est au minimum de 23 484 € (salaire annuel brut – chiffre de 2009), pour un CDI ou un CDD de 3 ans minimum. L’ANRT reverse à l’employeur une subvention de 14 000 € par an (chiffre de 2009).

Le-la doctorant-e partage son temps de travail entre la structure d’accueil et le laboratoire de recherche. Un contrat de collaboration entre l’employeur-e et le laboratoire consigne la répartition de temps de travail du-de la doctorant-e (à négocier en amont) et fixe également les conditions de propriété des résultats obtenus.

Comment trouver une structure ?

  • La candidature spontanée : le-la doctorant-e propose un sujet. Cette démarche peut prendre du temps. Si la structure est sensible à la démarche, c’est au cours d’un entretien qu’il faudra justifier, voire convaincre, de l’intérêt de la recherche proposée, des retombées possibles, des possibilités qu’offre le dispositif CIFRE, etc.
  • Arguments à préparer à l’avance ! Répondre à une annonce sur le site internet de l’ANRT – les offres de CIFRE sont également disponibles sur le site de l’Association Bernard Grégory :
    www.intelliagence.fr
  • Aller aux forums professionnels organisés par l’ANRT : Le-la doctorant-e peut ainsi rencontrer les entreprises et candidater. Là aussi, il faut se préparer ! Concernant le-la directeur-rice de thèse et, par là même, le laboratoire de recherche, il ne faut pas hésiter à naviguer sur les sites Internet des laboratoires pour connaître les sujets de recherche travaillés. Un-e directeur-rice de thèse connaissant le terrain peut aiguiller le-la doctorant-e dans sa recherche d’une structure d’accueil.

Conseils et constitution du dossier

Multiplier les rencontres avec le-la responsable de la structure, le-la directeur-rice de thèse et vous-même, pour :

  • bien définir vos missions ;
  • bien définir la répartition du temps de travail ;
  • identifier les attentes spécifiques de la structure et votre projet de recherche.

Le projet de recherche du-de la doctorant-e fera l’objet de deux expertises :

  • d’abord menée par un-e spécialiste dans le domaine concerné dont l’objectif est de déterminer sa qualité scientifique et son adéquation avec le milieu professionnel proposé par l’employeur-e ;
  • ensuite et parallèlement, une expertise d’ordre « technico-économique » réalisée par la Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie (DRRT Alsace). Elle s’intéresse à la solidité financière de la structure et sa capacité à accompagner la formation scientifique du-de la doctorant-e. Cette dernière expertise est menée par

Depuis juin 2009, l’ANRT propose une procédure dématérialisée pour le dépôt de dossier. Temps d’attente estimé : 4 mois. Il ne faut surtout pas hésiter à appeler à l’ANRT pour savoir où en est le dossier.

Dès réception du courrier de l’ANRT, et si la réponse est positive, la machine est lancée : signature du contrat de travail, envoi du contrat de collaboration entre le laboratoire et l’entreprise et ainsi de suite. Mieux vaut se tenir prêt !

POUR CITER CET ARTICLE :

Laurianne Giguet. (01/05/2014). « La convention CIFRE ». Le Guide du Doctorat en SHS. Strasbourg : Doxtra. Consulté le 15/08/2018 : http://guide.doxtra.org/avant-la-these/la-convention-cifre/

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *