Abandon de thèse : les démarches

Chaque année, plusieurs doctorants-es décident d’interrompre leurs recherches pour diverses raisons. Si vous envisagez cela, sachez avant tout qu’il y a un certain nombre d’éléments à prendre en considération :

Si vous avez été lésé-e d’une quelconque façon que ce soit dans votre parcours doctoral et ce d’une manière qui ne vous permet plus d’envisager la poursuite de vos travaux de recherche dans les conditions qui étaient les vôtres, sachez qu’il existe un certain nombre de recours à votre disposition. La Charte du doctorat vous donne des droits et l’Université a mis en place des mécanismes (dont l’institution d’un Médiateur) pour vous permettre de trouver des solutions ou d’obtenir des réparations.

Certains préjudices, dont la violation de propriété intellectuelle, le harcèlement moral ou sexuel par exemple, sont de plus des infractions aux termes de la Loi, condamnables selon les procédures judiciaires en vigueur en France.

La première étape est de se reconnaître victime. Nous sommes là pour vous aider et vous aiguiller sur la décision qui doit rester la vôtre. Vous pouvez également prendre contact avec vos élus-es dans votre Ecole doctorale ou à la Commission de la recherche.

Si vous souhaitez abandonner votre thèse, il est important de le signaler au Secrétariat de votre École Doctorale. Il vous sera alors demandé d’actualiser le formulaire STEP que vous avez rempli lors de votre première inscription. Cette procédure permettra à votre sujet de recherche de s’émanciper des bases de données universitaire et nationale (theses.fr) et d’officialiser par là-même l’abandon de votre recherche. Si vous êtes un-e salarié-e de l’Université, il vous appartient également de faire le nécessaire auprès de votre gestionnaire ressources humaines (lettre de démission et éventuelles autres formalités).

Si vous souhaitez vous réinscrire après un abandon, vous ne pourrez pas le faire en gardant le même sujet et le même directeur de thèse. En outre, vous redémarrerez en première année de doctorat et ferez donc une demande d’admission en doctorat auprès de l’École Doctorale. A l’Université de Strasbourg, au moins 2 inscriptions administratives (2 années) vous sont exigées afin de pouvoir soutenir votre thèse.

Ces dispositions générales permettent d’assurer que la procédure d’abandon n’est pas détournée afin de servir à étendre indéfiniment la durée d’un doctorat. Chaque demande est étudiée de manière individuelle en Conseil d’École doctorale et des mesures dérogatoires lorsqu’elles existent peuvent vous être accordées en fonction de votre situation.

POUR CITER CET ARTICLE :

Christophe Marianne. (01/05/2014). « Abandon de thèse : les démarches ». Le Guide du Doctorat en SHS. Strasbourg : Doxtra. Consulté le 15/08/2018 : http://guide.doxtra.org/pendant-la-these/abandon-de-these-les-demarches/

15 Responses

  1. bonfil dit :

    Bonjour,
    Y-a-t-il des textes officiels concernant la réinscription en doctorat après abandon ?

  2. Doxtra dit :

    Le principal texte qui régit le diplôme du doctorat est l’Arrêté du 25 mai 2016 (voir les dicussions sur https://doctorat.co).

    Le texte précise les modalités d’inscription et de réinscription – mais également des cas particuliers comme l’année de césure. Chaque université/école doctorale établit ensuite ses propres règles à partir de ce cadre. La loi ne prévoit pas par exemple de nombre maximum de réinscriptions…

  3. Fil dit :

    Bonjour,
    pourriez-vous indiquer quelle est la source pour la point précisant «. A l’Université de Strasbourg, au moins 2 inscriptions administratives (2 années) vous sont exigées afin de pouvoir soutenir votre thèse.» ?
    Merci,

  4. Christophe dit :

    Bonjour Fil,

    Le Guide du Doctorat en SHS a été rédigé grâce à la contribution anonyme de plusieurs responsables de l’Université de Strasbourg. Comme je l’ai écrit ailleurs, nous leur sommes endettés. C’est le cas notamment de cet article, visé par des responsables avant sa publication. TOUTEFOIS, veuillez noter qu’il date de 2014 et qu’un nouvel arrêté sur la formation doctorale a été publié entretemps.

    Pourriez-vous vous renseigner auprès du département de la formation doctorale et confirmer l’information aux lecteurs ?

  5. Antoine TASSIN dit :

    Bonjour,
    l’Arrêté du 25 mai 2016 ne dit rien sur les modalités de réinscription en doctorat après un abandon : connaissez-vous le texte régissant ce cas de figure ?

  6. Doxtra dit :

    Bonjour Antoine,

    L’arrêté modifie le cadre d’organisation de la formation doctorale au sein duquel les Ecoles définissent leurs modalités. Sans être des experts du Code de l’éducation, nous ne savons pas si un tel texte existe : il s’agit très certainement – sauf preuve du contraire – d’une politique d’établissement.

  7. Jean dit :

    Bonjour
    Je voudrais savoir si dans le cas d’une thèse (3 ans financés plus 1 an sans financement) on est obligé de rédiger un manuscrit si l’envie d’arrêter est prépondérante ou non ?
    En gros le financement engage-t-il à un obligation de résultat ou de moyens ?
    Merci

  8. Doxtra dit :

    Bonjour Jean,

    Le contrat doctoral fixe les modalités d’exercice de votre doctorat. Vous n’êtes tenu en rien quant aux résultats. L’abandon est votre droit le plus stricte.

  9. Albert dit :

    Bonjour,
    je suis en 2ème année de thèse je voudrais interrompre mon parcours et me réinscrire l’année prochaine dans une autre université, dans une discipline proche (je suis en litt française et je souhaiterais recommencer en litt. comparée), en gardant le meme sujet mais avec un titre différent. Est-ce que c’est possible? Merci de me répondre

  10. Doxtra dit :

    Bonjour Albert,

    Souhaitez-vous vous inscrire en 3ème année dans une autre université que la vôtre après une année de césure ? Cela n’est a priori pas possible mais vous pouvez essayer une demande de dérogation dans l’autre université si vous pouvez justifier d’un lien de recherche existant entre votre nouveau laboratoire d’accueil et l’ancien (p. ex. une codirection établie ou de fait)…

    Si vous souhaitez vous inscrire en 1ère année, rien ne vous en empêche ; vous devrez au préalable vous désinscrire de votre établissement actuel. Cela vous permettra de reprendre votre doctorat dans une nouvelle équipe, une nouvelle école doctorale, et avec des travaux déjà avancés. Vous devrez évidemment peser le pour et le contre… Nous sommes là pour vous y aider.

  11. Albert dit :

    Bonjour, merci de votre réponse. Effectivement, je souhaiterais recommencer mon parcours et m’inscrire en 1ère année de doctorat dans une autre université. Je voudrais également savoir si les inscriptions prises auparavant, seront ensuite prises en compte dans le calcul d’éventuelles dérogations (je suis salarié donc je compte faire mon doctorat à temps partiel).

  12. Doxtra dit :

    Re-bonjour 🙂 Non, vous redemarrerez à zéro, vos inscriptions n’étant valables que dans votre université et pour votre Ecole doctorale actuelle. Comme vous changerez de discipline et l’intitulé (probablement également le descriptif STEP ?) de votre thèse/recherche, vous serez considéré comme un doctorant de première année. Avez-vous déjà été accepté dans le nouveau laboratoire ?

  13. Albert dit :

    merci bcp de vos réponses. je n’ai pas encore contacté les ED susceptibles de m’intéresser, celles où je pourrais recommencer mon doctorat. Je vais bien y réfléchir, je suis en SHS (littérature), un doctorat est un investissement de temps important qui n’ouvre pas bcp de voies à la fin. Merci en tout cas!

  14. LakeN14 dit :

    Bonjour,
    Je souhaiterais arrêter ma thèse parce que au fil du temps je suis arriver à la conclusion qu’elle me servirait à rien. Les postes dans mon domaine sont très très limités et j’ai envie de faire autre chose radicalement différente de la recherche. Mais mon problème, c’est comment l’annoncer à mon directeur qui me relance tout le temps pour avoir mon draft. Je précise que je suis sans financement et je viens d’entamer ma quatrième année. Vos suggestions et conseils me seront d’une grande utilité pour annoncer à mon directeur mon souhait de tout arrêter. Rien en moi me fait hésiter, je suis convaincu 100% que ma thèse ne servira à rien à moi et la communauté scientifique.

  15. Albert dit :

    Bonjour, je reviens vers vous pour une autre question, merci bcp de vouloir me répondre. Comme je vous disais je souhaiterais interrompre mon doctorat (suis en 3e année Lettres), ce que je souhaiterais savoir c’est si je décide de m’inscrire dans un doctorat au sein du meme établissement mais discipline differente (Sciences du langage) est-ce que l’université va prendre en compte les inscriptions que j’ai dejà prises jusque là? Donc pensez-vous aurais-je droit à des années dérogatoires, dans le cas où ? (je travaille, c’est une question très importante pour moi) Merci bcp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *